Spectacle en projet

L’écriture, s’appuyant sur des faits réels, se fera au plus près de la réalité des établissements en recueillantles différents points de vue des jeunes et des adultes. Opter, dans un premier temps, pour une démarche documentaire et très documentée.
Le protocole strict du conseil de discipline, véritable tribunal ou chacune des parties expose les faits et présente ses arguments, sera le socle de la mise en scène.
Ce qui se dit lors d’un conseil de discipline est souvent confidentiel, car c’est d’humanité dont il est question, avec ses failles, ses drames, ses impuissances, ses échecs. Ce qui m’intéresse avant tout est le non-dit dans les actes répréhensibles, ce qui se cache derrière la violence,
ce qu’il faut gratter pour découvrir, derrière un semblant de force, une vulnérabilité dissimulée à tout prix, une faille, la honte peut-être de s’avouer tel qu’on est, avec ce que l’on a vécu. De ne pas ressembler à l’image qu’on voudrait à tout prix renvoyer aux autres.
Derrière ce tribunal glaçant et implacable où l’on juge des enfants en décidant de leur avenir, et au-delà de ces jeux de rôles protocolaires, je veux montrer l’humanité, les contradictions et les faiblesses de chacun des protagonistes.
La mise en scène s’attachera à ces focus documentaires, des portraits d’hommes, de femmes, de jeunes.



 

J'ai comme un trou dans la tête
Conseil de discipline